Partagez|

Le Salon International de la Matrice (x) (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 17 Juin - 20:30
Effectivement Mya avait vu, Wod nu, elle n’avait pas vraiment gardé sa langue lorsque je vins pour le petit déjeuner. C’était une fille extravertie qui ne mâchait pas ces mots. Mais lorsqu’elle entra dans la pièce, elle se tue simplement et le salua.

Wod ne rejoint une fois qu’il fut habillé. Il me demanda de me porter pale.

- Je ne peux pas… tous mes professeurs sont des guérisseurs ou des soigneurs.
- Oui tu imagines un peu… que l’excuse n’est pas vraiment valable. Dit Mya
- Enfin bref… mais ne temps fait pas. Après les cours, je passe ici prendre des affaires et je viens te rejoindre à l’hôtel. Ainsi le reste de la semaine, je logerais avec toi. Je viendrais directement après les cours.

Cela avait l’air de le satisfaire. Nous partîmes tous ensembles. Je lui indiquai quel arrêt il devait prendre pour rejoindre son hôtel.

Pendant tout le voyage, Mya me demanda des détails, je n’avais pas très envie, ce n’était pas mon genre de faire cela.

- C’était donc toi qui as crié
- Oui bon ça va. Dis-je rougissante.

En cours, cela fut plus sage, j’avais demandé à Mya d’être assez discrète sur ma vie privée. Tout le monde me voyait comme une coincée, timide et réservée, cela m’allait très bien. Je n’étais pas aussi sociable que Mya, mais lorsqu’il fallait faire un travail de groupe, je n’avais aucuns soucis à communiquer avec les autres. C’est juste que je n’aime pas qu’on parle de moi.

La fin des cours venu, j’envoyai un message à Wod, une fois dans le train. Je ne voulais pas qu’il s’inquiète de l’heure tardive mais c’était tout-à-fait normale pour moi. Une fois dans mon par appart, mon colocataire, me pris la tête avec le fait que je n’avais pas fait la vaisselle.

- Tais-toi moi je fais tout le temps la vaisselle pour toi. Donc pour une fois que je m’amuse et prend du bon temps. Flute… Prend sur toi. Dis-je de mauvaise humeur.

Je pris ma valise de mon armoire et commença à la charger de vêtements, de joujou et surtout de lingerie sexy. Il était déjà plus de 20h. Je commençai à avoir fin mais le Tokyo est une ville qui ne dors jamais, je trouverais toujours un truc à manger.

- Je te laisse pour une semaine. Tâche de garder l’appart presque propre. Dis-je

Il était surpris et voulait avoir plus de détails mais j’étais déjà partie. Il me trouvait déjà assez étranges, cela n’allait pas améliorer les choses.

Entre la garde et l’hôtel de Wod, je pris des sushi à emporter. En tant que gamer, ils n’avaient pas d’heures pour manger donc j’en avais pris pour 3. Je passai devant la réception et un employé m’arrêta.

- Je ne pense pas que vous faites partie de nos clientèles. Me dit-il

- C’est exact mais je viens voir un ami qui loge ici
Au vue de son regard, il trouvait cela louche. Je lui dis le numéro de la chambre, il téléphona à Wod.

- Monsieur, une jeune femme vous attend à la réception.

Avec cette phrase, il l’obligeait à venir s’expliquer en personne. En face à face, ils discutèrent ensemble un moment.ff]- Vous avez réservé pour deux personnes seulement, il y aurait un supplément pour Madame. Dit-il

Wod s’en fichait royalement. On monta donc dans sa chambre, ma valise était bien lourde, fallait quand même que je prenne mes classeurs et mon pc pour mes cours.

- Tu as faim, j’ai apporté de quoi manger. Dis-je affamée.

On s’installa pour diner. Ionisa était en plein partie donc elle ne nous rejoins pas.

- Tu as fait quoi de ta journée ? Demandais-je
- Tu t’es pas trop ennuyé ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 24 Juin - 20:06
Lorsque je parti de l’appartement de Mélinda, j’avais pleins de bons souvenirs en tête. Passer la nuit avec elle était ce que j’aurai pu espérer de mieux. Par contre, mon commlink lui avait moins apprécié. La batterie était tombé à zéro et il n’y avait aucun moyen de faire savoir à Ionisa que j’étais sur le retour. Pas moyen de lire un peu sur le chemin du retour non plus. J’arrivais donc à mon hôtel en ayant regardé le paysage pendant toute la route. En rentrant dans la chambre, je pus voir que ma fille avait encore laissé du bordel partout. Des pots de glaces, des vêtements, mouai, j’aurai toute l’occasion de lui en parler lorsqu’elle se lèvera. Je mis mon commlink à recharger et nettoya la pièce principale.

« Papa ? Tu es déjà rentré ? »

Il était exceptionnel qu’Ionisa soit réveillé pour 9h. Elle avait passé la tête à travers la porte et me regardais avec surprise.

« Euh, papa, tu veux bien chercher un petit dej en bas stp ? »

« Ionisa, il faut que l’on parle. Est-ce que tu trouves ça normal, que je dois nettoyer ce que tu laisses trainer tout le temps ? »

« Papa, on peut parler de ça plus tard stp ? »

Son attitude était assez étrange. Elle semblait gênée de me voir et surtout elle ne laisser voir que ça tête.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

« Rien mon papa, tu veux bien aller me chercher un petit dej ? Stp. »

« Sort de ta chambre. »

Elle détourna le regard pour inspecter l’intérieur de sa pièce.

« Tu permets cinq minutes ? »

A quoi est-ce qu’elle jouait. Elle sortit bien cinq minutes plus tard, habillé et complétement gênée. Elle n’osait pas me regardait dans les yeux. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire comme connerie.

« Papa, tu sais hier, j’ai passé la journée sans toi. Et je pensais que tu allais rester chez Mélinda jusqu’à tard. En fait, je pensais avoir le temps, avant que tu arrives. Donc voilà, hier j’ai ramené quelqu’un ici, même si je sais que tu m’as dit que je n’avais pas le droit. Elle s’appelle Hang, et je l’ai rencontrée dans une salle d’arcade. »

Qu’est-ce que je devais traiter en premier. Le fait que ma fille est passée la nuit avec une fille. Le fait que ma fille n’a pas écouté ce que je lui avais dit. Ou le fait que ma fille pensée la jouer en finesse et me mentir.

« Euh … bah ne la laisse pas dans ta chambre, qu’elle vienne au moins prendre de quoi manger. Pour le reste on en reparlera quand elle sera partie. »

Et c’est ainsi que l’on prit le petit déjeuné en bas dans la salle de restaurant, avec cette fille, Hang qui n’arrêtait pas de dire que tout était de sa faute, que c’était elle qui avait donné l’idée, elle qui avait poussé à ce qu’elle passe un moment « intime » ensemble comme elle disait. Comme quoi j’étais un père génial, etc …

Quand cette jeune demoiselle repartie en embrassant Ionisa, je pris à part cette dernière pour lui parler.

« Ionisa, tu es punie dans ta chambre, jusqu’à ce soir, pas le droit de sortir, sauf pour manger et faire tes besoins. Je suis très déçu que tu m’ais désobéi. Et je suis déçu que tu ne m’aies jamais dit que tu étais ... euh … que tu aimais … enfin que tu avais un penchant pour les filles. J’aurai pensé que tu avais confiance en moi. »

C’est ainsi qu’elle retourna dans sa chambre avec un « Désolé papa. ». Vers 14h, je levai la punition quand même et elle semblait gênée quand même que je sache qu’elle est bisexuelle ou lesbienne. Elle n’osait pas m’en parler. A 21h, alors que nous venions de finir de manger un plat dans la chambre, la réception m’appela. Je réglai rapidement le problème, payant pour le reste de la semaine une personne de plus, tout compris comme pour nous.

« C’est gentil, mais nous venons de terminer de manger avec Ionisa, mais ne te prives surtout pas, si tu as faim, tu es la bienvenue et tu fais comme chez toi. »

Je lui disais ça tout en lui confiant la clef de la chambre et en l’embrassant chaudement. En rentrant dans la chambre, je vis qu’Ionisa était sur son commlink à jouer et fit à peine un salut à Mélinda, tout en continuant d’être gênée de la situation de ce matin. On s’installa à table et je pris mon dessert, une mousse au chocolat tout en parlant à voix basse à ma chère et tendre.

« Oh la journée fut surprenante, je suis rentré et j’ai découvert Ionisa avec une fille dans sa chambre et depuis, elle ne me parle plus. Donc j’ai un peu travaillé en attendant que tu viennes. J’ai bien besoin de repos, ça te dit ce soir qu’on se regarde un film ? Et toi ta journée, Myjla, n’a pas trop demandé de détail sur nous ? »

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 24 Juin - 20:49
Je dus retenir un rire lorsqu’il m’informa de sa découverte de ce matin.

- Au moins maintenant tes au courant de la vie sexuel de ta fille. Il y a moins de mystère sur la question. Dis-je amusée.

Je vis la tête de Ionisa qu’elle faisait à son père.

- Je te croyais un père cool ? Elle t’a désobéi ok. Mais tu aurais fait quoi à sa place. Imagine, tu as 16ans, tu es dans une ville de la liberté de mœurs et du gaming. Une jolie jeune fille te flatte sur tes performances de gamer. Elle a l’air fortement ouverte… Tu n’auras pas désobéi sachant que tes parents ne sont pas là?


Il essayait de trouver des excuses, de justifier, de raconter une histoire…

- Oui là n’est pas la question. Vous êtes en vacances. Même cela avait été avec un jeune homme, il y a une boite de capote à leur disposition et je suis sûr que ta fille est assez intelligente pour se protéger. Dis-je. Tout cela pour dire, qu’elle profite de ces vacances comme n’importe quelle ado… C’était à toi, d’être plus sérieux et lui montrer le bonne exemple et allant dormir à l’hôtel.

J’avais un large sourire en disant cela car c’était totalement ma faute. Il me le fit remarquer.

- Ma faute ? Je ne t’ai pas obligé à dormir chez moi. Ni à succomber à mes charmes.

Ionisa était très amusée par la situation qui se retrouvait contre son père. Celui-ci lui demanda d’aller dans sa chambre. Il me demanda ce que je fais.

- Oh dit… ta fille ne m’aime pas… au moins là, elle m’apprécie un peu. Dis-je en mangeant.
- Sinon pour le film ok. Pas de soucis.


Il revient sur le sujet de Mya

- Mya hum… Disons qu’elle n’a pas lâché le sujet. Je crois que toute l’école est au courant maintenant que j’ai une vie sexuelle.

La soirée fut particulièrement sage. Nous fîmes quand même l’amour tendrement. Il n’eut pas que la soirée, les jours suivant aussi. Je pris un congé pour aller mon rendez-vous médical finalement. J’en profitai pour demander au Docteur de me mettre un stérilet. Elle me fit une prise de sang pour le test pour les maladies sexuellement transmissible. J’y avais été seule sans rien dire à Wod, il pensait que j’allais en cours. Je reviens quelques heures plus tard à sa grande surprise.

- J’ai pris une journée. Dis-je
- Je suis donc tout à toi. Lui répondis-je avec un grand sourire.

- Qu’as-tu de prévu aujourd’hui. Demandais-je. Sache que j’ai bien des idées pour la soirée.


Il y eut un bruit raclage de gorge, Ionisa me fit remarqué sa présence.

- Pas dans ce sens-là. Dis-je même si elle avait raison.

En réalité, j’aurais bien voulu aller manger un petit truc dans un petit restau de Ramen puis un peu de shopping. Je lui avais promis des choses coquines après tout. A tokyo, il y avait des centres commerciales ouvert 24h/24 généralement près des aéroports ou des centres touristiques animés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 24 Juin - 21:11
« Mais … Mais je suis un père cool, je l’ai punie uniquement car elle n’a pas respecté le fait de ne pas emmener un homme ici. Et je … Mais … Imagine que ça aurait été quelqu’un de néfaste qui … Oui je sais qu’elle a des préservatifs, elle à l’âge pour … Mais oui … mais. Puis sache que c’est avec toi que j’ai passé la nuit, donc tu ne peux pas dire que tu n’as apprécié et … »

Mélinda était en train de tenter de me montrer que j’avais tort.

« Bon oui tu as raison, c’est de son âge, c’est normal. Ionisa tu as la possibilité de profiter de tes vacances, n’abuse pas et met un foulard sur la poignée de ta porte quand tu n’es pas seule. »

Ionisa rigola et me dit de faire la même chose alors.

« Ionisa va dans ta chambre stp. »

Elle s’exécuta en rigolant beaucoup.

« Mais, pourquoi tu cherches à démolir le peu d’autorité que j’ai sur elle ? Oui elle t’apprécie, mais j’aimerai garder quand même un œil sur elle, elle est encore jeune. »

Le reste de la soirée, se passa devant un film d’action américain. Il n’y avait pas grand-chose et bien entendu nous avions fait l’amour le soir même, de façon tendre et amoureuse.

---

Les quelques jours qui passèrent étaient parfait. J’avais eu une discussion avec Ionisa qui m’avouait qu’elle avait été en couple plusieurs mois avec une fille et qu’elle avait toujours eu peur de m’en parler. Elle me demanda si elle pouvait rejoindre Hang à la salle d’arcade et s’il y avait possibilité qu’elle rentre avec. J’espérais que la réception de l’hôtel, ne pense pas que cette chambre devienne un bordel, mais vu que j’avais juré être plus souple, j’acceptai. Ce jour-là, Mélinda rentra bien plus tôt que prévu de ces cours.

« Je ne pensais pas que tu rentrerais si rapidement. Bah aujourd’hui à la base j’avais prévu de me promener le long d’un lac en bordure de la ville, seul vu qu’Ionisa va à la salle d’arcade. Si tu veux, nous pourrions faire ça, puis manger dans la salle de restaurant en bas. Par contre ce soir, il faudra sûrement être discret car Ionisa pourrait ne pas revenir seule. »

Je me tournais vers ma fille.

« N’oublie pas l’écharpe sur la poignet. Amuse-toi bien et tente de ne pas mettre la pâté à tous les joueurs de la salle. »

Ionisa me fit la bise, puis à Mélinda aussi, avant de partir.

« Bon, revenons à nous, qu’est-ce que tu avais en tête ma chère. »


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Lun 3 Juil - 20:43
Ce jour-là nous avions toute la journée pour nous. J’avais une idée en tête, c’était sûr, mais est-il ce genre d’homme. Une bonne partie de la gente masculine avait une allergie au shopping. Je ne donnai mon point de vue qu’une fois que Ionisa ne fut plus là.

- On se connait mais pas totalement tu es d’accord. Je ne propose une journée découverte. Allons d’un centre commercial bien connue, mais vu l’heure, il n’est pas encore ouvert. Es-tu sportif ?

Il était totalement perdu, en même temps mon esprit allait à 100 à l’heure. Je repris calmement.

- Je te propose un peu de Tai Chi et une promenade dans le parc à midi mon mange des ramens. Et on va au centre commerciale, je pensais que centre, on pourrait découvre nos gouts. Je pourrais essayer des vêtements tel que tu les aimes et inversement. Je pourrais les intégrer dans la matrice. Dis-je coquinement
- Ce centre est si grand, que tu trouveras ton bonheur.

Il accepta ma promotion sans être vraiment emballé par l’idée. Nous nous changeâmes pour mettre une tenue plus sportive. Le Tai chi fut assez compliqué pour lui malgré les mouvements là, il y avait un souci de coordination et d’équilibre. Cela m’amusait beaucoup. Pour le diner, il fut ravi de déguster des ramens.

- Vraiment, tu devrais faire attention à ce que tu manges, tu vas finir par le payer un jour.

J’avais beau lui parler de nutrition et de pathologie, il dévorait son repas. Une fois fini, puisque nous n’étions pas loin de Hotel, nous prîmes le temps d’un douche et de se changer. Wod n’avait pas envie d’être sage.

- Non non… Ce soir…


Ce n’était pas que je voulais le faire languir, je venais de poser un stérilet, je voulais attendre avant le rapport normalement c’était 24h, mais je savais pertinemment bien qu’on n’allait pas attendre aussi longtemps. Quand nous fûmes toute propres, nous prîmes le métro pour aller au centre. Celui était justement devant une gare donc facile d’accès. C’était un immense building de 5 étages, il y avait vraiment de tout : vêtement principalement, lingerie, chaussure, restauration, jeu, mangas, maroquinerie… Pas de supermarché. Il y avait également pour tout budget. Dès notre entrée Wod se sentais mal alaise. Je pris donc les reines, en le poussant dans une grande surface de lingerie située au rez-de-chaussée.

- Je t’avais promis de mettre ce qui te ferais plaisir vas-y, je regarde s’il y a ma taille.

Je vis alors ces yeux pétillé de malices, il n’était pas au bout de ces surprises. Je savais qu’au dernier étage, il y avait boutiques plus éclectique : tatoueur, boutique gothique, lolita, sexshop… L’endroit était très prisé des jeunes, en même temps, il y avait une immense salle d’arcane en niveau 0, des vendeurs de jeux et une boutique de cosplay, un peu plus hauts. On aurait de quoi faire. Le japon était vraiment unique pour ce genre de chose.

Il n’y avait pas que lui qui allait se faire plaisir, moi aussi, j’allais en profiter pour lui montrer ce que j’aimais comme style.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Ven 7 Juil - 19:49
Mélinda proposa que l’on apprenne à se découvrir plus en faisant du shopping. L’idée était assez étrange, mais au moins je passerai du temps avec elle, donc ce n’était pas tellement perdu. Du coup, la matinée et le midi fut … normal, un peu de sport. Est-ce que je lui avais déjà précisé que je n’étais pas un grand sportif ? A première vue non. Puis lors du repas de midi, elle voulut me dire des choses sur mon alimentation, mais je n’étais pas spécialement réceptif. Et enfin, le temps d’une douche, elle repoussa mes envies en déclarant que ça serait ce soir. Donc voilà, pas la matinée exceptionnelle, juste banal.

En arrivant du centre commercial, qui servait à mieux nous connaitre, Mélinda me poussa dans la première boutique qui était principalement tourné autour de la lingerie.

« Moi, je dois choisir ? Dis-je en rougissant. »

Je regardais vite fait ce qu’il y avait dans la boutique, franchement c’était pas mal, mais je ne me voyais pas dire à Mélinda que j’aurai voulu ça ou ça. Elle semblait s’amuser de la situation. Je pris un premier ensemble de lingerie noir et lui dit que celui-ci pourrait me plaire. Elle chercha sa taille pendant que je regardais un peu ce qu’il y avait d’autre. Je pris un second ensemble rouge et un en cuir noir. Au dernier, elle me fit un étrange regard.

« Non, mais c’est juste pour voir, je n’ai pas dit que c’était ça que j’aimais surtout. »

Elle rigola et essaya. Elle ne me permit pas d’entrer dans la cabine d’essayage et sortit avec deux sacs, elle déposa le premier sur un cintre et alla payer le second. Elle ne voulut pas me montrer ce qu’elle avait choisi, préférant me faire la surprise. Elle nous dirigea alors vers une boutique de mode pour homme, il y avait vraiment de tout. Du t-shirt noir à la tête de mort, jusqu’au costume élégant. Elle passa dans une première allée et me montra un jeans moulant, tout en me demandant ma taille. Ma réponse fut.

« Tu sais, je n’achète pas souvent des vêtements, donc ma taille, je … je ne sais pas vraiment. »

Elle rigola et en pris deux dans l’étagère, puis elle alla prendre une très belle chemise bleue et un foulard. Puis elle passa dans la partie des sous-vêtements et sélectionna deux boxers rouges. Elle me tendit le tout et m’expliqua que je devais acheter que ce qui me plaisait et lui faire la surprise le soir. J’entrais dans la cabine d’essayage et mis le premier jeans. Mais comment est-ce qu’on pouvait marcher avec ça, c’était super serrant. On pouvait à peine mettre les mains dans les poches et quand je me baissais, j’avais l’impression d’avoir des cordes qui serraient mes genoux. Pareil pour le second jeans. Je mis un au pif dans le premier sac qui serait celui que j’allais acheter. Si ça pouvait lui faire plaisir, ça vaudrait bien les quelques heures à souffrir avec ça sur moi. La chemise était bien, même si ce n’était pas mon style. Elle toqua alors à ma porte pour me ramener aussi un veston, un polo et une paire de chaussure. Je pris la chemise dans le sac pour acheter, mais surtout pas le foulard. Les boxers étaient bien eux et je pris les deux. Finalement, le veston, le polo et la paire de chaussure ne m’allaient pas du tout à mes yeux donc je ne les pris pas. Je sortis de la cabine d’essayage et alla payer le jeans, les deux boxers et la chemise. Elle me rejoignit une fois le tout dans un sac fermé.

« Je te suis, montre-moi la prochaine boutique. »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Mar 25 Juil - 20:11
Je remarquai vite que ce n’était pas la journée à son gout. Il n’avait pas compris ma démarche. Je soupirais, le voyait revenir avec les sacs.

- Je vois bien que tu n’aimes pas. Pourquoi acheter ?
- Je te rejoins à la salle d’arcade du rez-de-chaussée. Lui dis-je


Il obéit très surpris que je reprenne les sacs.

- Ne dit rien. Lui ordonnais-je
- Fais-toi des parties en attendant. Lui conseillai-je et je partie


Grâce à ces essayages, je pus remarquer sa stature et ces gouts. J’avais déjà tout en tête.
Je pris un blouson de cuir, un t-shirt et un pantalon noir droit (pas serrant), style badboys. Et le suivant, fut plus classe, un veston, un jean droit et chaussure boots. Je demandai à la caisse un échange, je dus payer un surplus mais tant pis. Avec sa chemise en plus, il avait plusieurs looks en combinaisant les pièces à sa guise.

Je retournai le voir 20min plus tard.

- Je n’ai pas été trop longue au moins ? Demandais-je

Il avait l’air à fond dans sa partie, je gardais les sacs avec moi pour qu’il ne triche pas. Il avait choisi ma lingerie mais je n’avais toujours pas de tenue pour sortir. Je lui demandai ce qu’il préférait, il avait l’air toujours de s’en foudre.

- Bon allons directement au dernier étage. Dis-je


A cet étage, on retrouvait : tatoueur, boutique gothique, lolita, sexshop… Il y avait autant de jeune qu’au rez-de-chaussée au niveau des boutiques de jeu vidéo et d’arcade. Je voyais dans son regard que cela lui plaisait un peu mieux.

- On ne trouve pas cela facilement en Europe, il me semble. Dis-je

Le sexshop et la boutique de cosplay était immense. Elles faisaient 50% de l’étage à elle deux. J’aimais encore bien la boutique lolita, les robes m’allaient particulièrement bien même si je prenais des modèles plus classiques. Dans la boutique cosplay, on ne vendait pas que des déguisements mais aussi des figurines et des articles de fans, il y avait principalement des mangas et des personnages de jeu video. Lorsqu’on passa devant la boutique gothique, je vis ces yeux s’illuminaient devant les tenues pour femme.

- C’est ça ton genre. Dis-je un peu déçu.

Cela n’avait rien à avoir avec moi. Je soupirai

- Bon puisque je t’impose un look, allons-y pour moi. Dis-je en entrant


Il me proposa de modèle dans laquelle ne me sentais vraiment pas à laisse

- Celle-là n’est pas mal pour essayer de trouver un terrain d’entente. Dis-je en montrant une robe vintage avec des têtes de morts.

Je me laissai en braquée dans ces folies. Au bout, d’un moment, nous concluons un accord… Rien de trop extravagant que je puisse le réutiliser plus tard et aller au resto ce soir avec. Puisque j’avais payé tout le reste c’est lui qui allait devoir payer.

Avant de faire les autres boutiques de cet étage, nous fîmes un arrêt dans un snack de l’étage. Nous prime un petit truc à boire et grignoter.

- Je te propose qu’on termine par le sexshop… Tu veux aller où après ?

Dans ma petite tête, je lui préparais une soirée d’enfer, avec les tenues  que nous avions sélectionné. J’espérais qu’il m’avait choisi pour une jupe mi longue qui irait juste avec le guerrière qu’il avait demandé dans la 1ere boutique.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 5 Aoû - 20:57
Malgré mon formidable talent d’acteur, elle remarqua que cette idée de boutique ne me plaisait pas temps que ça. Elle me demanda de l’attendre à la salle d’arcade pendant qu’elle retournait avec mes sacs à l’intérieur. Elle revînt une vingtaine de minutes plus tard alors que je jouais une partie de Bubble Shooter IX Extra. Partie que je remportais haut la main. Elle me proposa alors de nous rendre au dernier étage qui était effectivement ce qu’il y avait de mieux dans ce bâtiment. Alors que nous marchions devant les boutiques, je m’arrêtai quelques instants devant la vitrine de celle qui se nommait It’s goth.

« C’est ça ton genre. » Demanda-t-elle.

« Oui j’aime assez bien, sans pouvoir t’expliqué, j’ai toujours trouvé ce style-là magnifique. Il y avait une espèce de sensualité mystérieuse lorsqu’une dame porte ce genre de vêtement. J’aime assez. »

« Bon puisque je t’impose un look, allons-y pour moi. » Dit-elle dans un soupir.

« Hey, mais si tu ne veux pas, on peut facilement trouver autre chose dans les autres boutiques. »

Elle entra quand même. Je regardai plusieurs modèles tentant de trouver quelques choses d’assez sobre, vu qu’elle n’aimait pas. Mais chacune de mes propositions fut refusée. Elle me montra alors une robe avec des têtes de mort et elle nous négocions alors. Je lui en sélectionnai une poignée qu’elle essaya. Elle était magnifique dans toute. Mon choix se porta alors sur une robe et un manteau noir assez discret pour aller avec.

Nous fimes alors un arrêt devant un snack pour nous reposer quelques instants.

« Si ça ne te dérange pas, j’aimerai bien faire la boutique de cosplay ensuite, je sais que c’est le genre de cadeau qui ferait plaisir à Ionisa. Et on pourra voir nos gouts aussi. Puis après j’aimerai bien voir ce que fais le tatouer et à quel prix. Pour renseignement. Je n’ai pas de tatouage et ça fait quelques temps que j’aimerai m’en faire un. »

Nous entrions donc dans la boutique de cosplay. Il en avait pour tous les gouts, toutes les époques et tous les styles. Du manga au médiéval fantastique. Mes yeux pétillés comme pas possible. La gérante avait l’air surpris de nous voir entrer et nous fit un grand sourire. Elle me laissa le choix de commencer par le rayon de mon gout. Je me dirigeai naturellement vers la partie fantastique. Il y avait là de belles armures mais rien que je ne pourrai prendre dans l’avion. Je regardai alors les tenues plus vikings en cuir brun. Il y avait un magnifique collier de deux corbeaux d’Odin. Mélinda regardait aussi quelques tenues sans plus de conviction.

C’est alors qu’arriva la dirigeante dans le rayon.

« Monsieur, madame, je suis désolée de vous déranger. Est-ce que vous trouvez ce que vous cherchez ? »

« Nous regardons. »

« Est-ce que je peux abuser de votre temps deux minutes ? »

« Euh … oui bien sûr. »

« Voilà monsieur, j’ai une boutique en ligne qui fonctionne assez bien et sur lesquels je mets toutes les tenues. Nous exportons beaucoup et avons une certaine renommé. »

Je me souvenais sur le coup avoir déjà vu ce nom de boutique dans la matrice, je m’étais déjà perdu quelques fois dessus à regarder à temps perdu en me disant que ça m’irait extrêmement bien.

« Je vois que vous regardez beaucoup les tenues typé viking et je dois vous dire qu’elles vous iraient à merveille. Vous avez vraiment la stature, la carrure et la pilosité des hommes du Nord. Et justement, les holovidéos de cette partie de ma collection datent un peu. Du coup, j’aimerai savoir si vous et madame vous seriez intéressé par un travail de deux trois heures, afin que je puisse mettre à jour ces holovidéos ? Bien entendu je vous rémunérerez et vous pourrez garder un article pour vous. Mais, je ne force en rien. C’est juste qu’il est extrêmement rare de voir un homme comme vous dans la région. »

Je regardai Mélinda assez surpris par la demande de la dirigeante. Elle voulait que nous servions tous les deux de modèles pour ces tenues dans sa boutique virtuelle.

« Qu’est-ce que tu en penses toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 5 Aoû - 21:38
Me voilà embarquée dans des boutiques de pure gamers. C’était un grand enfant. Nous n’avions vraiment pas les mêmes idées, visions des choses… Je demandais si tout cela n’allait pas être un frein entre nous, dans la suite de notre relation.

On entra dans la boutique Cosplay, je regardais sans plus les tenues, je voyais vraiment mal avec ce genre de choses sur moi. Je trouvais la vendeuse insistante, puis elle dit enfin le fond de sa pensée. Wod était très emballé comme je le pensais.

- Eh Désolé cela ne sera pas pour moi, ce n’est vraiment pas mon genre. Je ne suis pas photographique. Dis-je
- Toi si tu veux Ok pas de soucis, mais sache qu’on dine à 19h.

Sans qu’il ne le sache, j’avais réserve tout ce qu’il fallait pour manger un bon repas à l’hôtel. Avec l’application, j’avais conversé avec le service de l’établissement pour leur demander deux plateaux repas au couleur local.

Je voyais bien qu’il en avait très envie et la dame insistait en nous flattant. Je n’aimais pas ce type de comportement.

- Vas-y, on se rejoint à 19h à l’hôtel.

Je n’aurais aucun tout le temps de m’habiller de circonstance. Je l’embrassai et lui souhaitai de passer une bonne fin de journée. Avant de me séparer de lui, nous avions échangé nos sacs, ce qui étaient parfait, je pourrais déjà mettre ce qu’il m’avait choisi.
Il avait l’air déçu. Cela aurait été une heure d’essaye, j’aurais bien attendu mais 3h certainement pas. Je quittai l’endroit à regret quand même. Je n’étais pas une femme jalouse, sinon je ne l’aurais certainement pas laissé avec cette femme qui le frottait dans le sens du poil.
Je passai devant le sexshop…Ah oui on devait y aller… J’hésitais… Mais n’y entra pas, j’avais déjà assez de jouet comme ça.

Dès que je fus installée dans le métro, je jetai un œil à ces achats. Bon, cela allait, elle était vraiment jolie, la robe, mais elle n’irait pas avec les sous-vêtements qu’il avait prévu. Heureusement, j’en avais pris un peu plus. J’espère qu’il aurait l’intelligence, de mettre ces nouveaux habits avant de quitter la boutique. Je demandais ce qu’il allait prendre badboy ou plus classique.

Donc c’était décidé, j’allais mettre l’ensemble en cuire sous ma robe. La nuit allait être chaude, j’espérais que cela se passerait bien avec mon stérilet. J’entrai dans la chambre, une heure s’était écoulée depuis que j’avais quitté le centre commercial.  Je fermai la porte communicante avec celle de Ionisa, j’avais vérifié si elle était aucun signe d’elle. Je lui laissai un mot sur la porte « Grosse surprise pour ton père ne surtout pas déranger » Elle était assez mur pour contre le sous-entendu.
N’ayant pas de baignoire, je profitai pour prendre un bon bain chaud. Cela me manquait en Europe, c’était courant mais pas ici.

Dès que l’eau fut froide, je pris le temps de faire joli, de mettre les dessous. Heureusement pour moi, il ‘était à première vue assez confortable. Puis enfila la robe. Attendant Monsieur, j’étudiais un peu mes cours.

A 18h55, un homme d’étage ramena un déserte avec nos repas sous cloches, il prit le temps d’installer le tout sur la table de la suite. Je regardai avec curiosité ce que c’était. Cela avait l’air bien bon, en guise de désert comme demande, un bon plateau de fruits avec surtout des fruits rouges de saison.

Il manquait plus que l’inviter. J’espérais qu’il ne serait pas trop en retard, je regardais de temps en temps mon comlink.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Dim 20 Aoû - 20:46
Mélinda ne voulue pas rester pour le petit travail que demandé la commerçante. Elle me fit rappeler que nous avions la suite de notre soirée ce soir au restaurant de l’hôtel à 19h. Le baisé que nous échangions avant son départ fut assez banal et il montrait bien qu’elle n’était pas trop en accord avec le fait que je reste pour ce que la dame avait demandé. Je la regardai partir. Les tenues et les holovidéos pour le site matriciel du magasin fut assez rapide. La demoiselle me guida comme il fallait pour obtenir les poses qu’elle voulait et quand ce travail fut terminé elle me proposa de prendre un article et de me payer une centaine de dollars pour le temps que j’avais passé. Je pris une tenue de Tchanouki, un personnage de manga qu’Ionisa appréciait fortement, à la taille de ma fille. Alors qu’elle transféré l’argent sur mon compte, elle me demanda si je pouvais lui laisser mon ID commlink, afin de me recontacter pour les news du magasin ou même si jamais je repassai dans le coin. Dans un but professionnel précisa-t-elle. Je n’y voyais pas d’inconvénient et lui laissa mon ID.

Je me mis en route et j’avais largement de quoi arriver à l’heure à l’hôtel. Je pris le temps d’enfiler la tenue typé un peu plus classe, celle que m’avait choisie Mélinda. C’était celle qui semblait lui plaire le plus et celle qui irait le mieux pour la soirée. Je pris le métro pour revenir vers les quartiers ou nous dormions. Sur le moment, alors que je descendais à la station, j’eu un doute. Est-ce que je me trouvais bien dans le bon quartier ? Je regardai mon commlink et m’aperçut que l’hôtel était à une dizaine de minutes de marche, mais dans l’autre sens. C’était bien ça, j’avais pris une station plus loin.

Après un peu de marche, j’arrivais enfin à l’hôtel. Alors que je me dirigeai vers l’ascenseur, le responsable me demanda quelques instants.

« Monsieur, je suis désolé de vous déranger, mais nous avons pris le temps de recalculer le supplément que nous vous avions demandés pour votre amie et il se trouve que nous avons appliqué le prix suivant votre abonnement. Celui-ci est comme vous le savez, lié à deux personnes et ne couvre pas les suppléments liés à la troisième personne. Nous avons donc oublié une somme de 120 dollars à votre compte pour votre amie. Est-ce que vous pourriez prendre quelques instants pour que nous arrangions ce point ? »

Je regardais l’heure sur le commlink, il serait 18H dans cinq minutes.

« Est-ce que nous pouvons en parler demain ? »

« Disons que l’établissement part du principe qu’il y a… »

« Très bien, très bien, réglons ça rapidement. »

J’ouvris mon compte sur mon commlink et commença à encoder un virement de 120 dollars pour l’hôtel. Je l’envoyai de suite puis montra au responsable la preuve sur mon écran.

« Nous vous remercions monsieur et nous vous souhaitons encore un agréable séjour chez nous. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes demandes. »

Je pensais intérieurement, que le séjour était du coup moins agréable, mais ne voulant pas être en retard pour Mélinda, je ne dis rien de plus. Je me dirigeai vers l’ascenseur et entendit que je venais de recevoir un message. Sûrement ma chère et tendre qui voulais savoir si j’allais être à l’heure. Non, c’était la responsable du magasin qui m’envoya un message.

« Au fait, nous n’avons pas eu le temps d’échanger nos prénoms. Je me prénomme Kimiko, enchantée. »

Je répondrai plus tard, là actuellement j’avais d’autres idées en tête. Je passais la porte de ma chambre et vit que la table était remplie de bons et délicieux plats. Sur le canapé, il y avait Mélinda dans la magnifique robe que je lui avais achetée. Elle était sublime. Je m’approchai d’elle et l’embrassa langoureusement.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 16 Sep - 20:42
Une fois, que mon cher et tendre fut arrivée, à l’heure on puit dire. On avait mis la tenue chic, j’aurais pensé qu’il aurait préfère mettre l’autre. Mais les deux me convenaient enfin de compte. On s’installa pour manger après son baiser langoureux.

- Ca été ta journée sans moi ? Demandais-je


J’avais l’impression qu’il y avait un petit malaise, est-ce la tenue ? Le fait qu’il ait passé la journée avec une autre femme ? Je n’étais pas une fille jalouse.

Me raconta donc sa journée et je fis de même.

- A vrai dire, j’ai profité d’un bon bain et je suis fait une beauté. Dis-je avec un sourire

- Si tu veux savoir pour ta fille. Je ne l’ai pas vu mais je lui ai mis un mot pour qu’elle ne nous dérange pas donc elle est peut-être là qu’on n’en sait rien.


Je vis dans son regard qu’il s’inquiétait.

- Appelle-la alors. Tu seras fixé. Dis-je
- Non ce ne me dérange pas.

Il téléphona donc Ionisa. Elle ne répondit pas tout de suite ce qui énervant son père, c’était mauvais pour notre soirée. Finalement après plusieurs essaie, elle décrocha, elle était en pleine partie de jeu chez sa nouvelle amie.

Je lui souris en apprenant que tout allait bien, mais cela l’avait stressé. Je le levai pour aller près de lui. Je commençai à lui masser les épaules. J’étais assez douée dans ce domaine puisque cela faisait partie de ma formation. Par contre ce qui n’était pas dedans, c’était la baiser que je lui faisais dans le cou. Je lui susurrai des mots doux à l’oreille.

- Je savais que tu aimais ça. Dis-je

Je me pêchai comme pour l’embrasser mais je pris un sushi dans ma bouche et le mangeait érotiquement sous ces yeux.

- Tu en voulais aussi. Dis-je en jouant avec la nourriture au bord de ces lèvres avant de lui donner.


Je l’observai avec gourmandise et lui susurrait à l’oreille.

- J’aurais pensé que tu aurais mis l’autre tenue… mais je dois avouer que lorsque je t’ai vu, cela a échauffé mon corps tout entier… Dis-je en le massant et caressant certain point érogène.

- Hum mon but était de te détendre voyons. Murmurais-je en constatant son excitation.


Je souris l’air malicieux.

- Maintenant que tu n’es plus stressé, on va pouvoir diner comme il se doit. Dis-je en me redirigeant à ma place, face à lui.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv) Sam 16 Sep - 21:30
« Oui ça a été, j’ai gagné un peu d’argent et un costume pour Ionisa. Elle sera contente de pouvoir l’avoir. Est-ce que par hasard tu l’as vu en rentrant ? Je ne sais pas si elle est déjà revenue. »

Elle me répondit, mais étrangement, je n’étais pas trop rassurée. Elle me dit que je pouvais l’appeler si j’avais un doute.

« Non mais, je veux pas casser notre soirée non plus avec ce genre de truc. »

Je téléphonai à ma fille quand elle me proposa de le faire quand même. Au premier appel, pas de réponses. Au second pareil. Troisième pareil. Quatrième, elle me répondit. Selon elle, elle était en pleine partie de jeu chez sa nouvelle copine. J’avais un doute, mais finalement j’avais eu une réponse donc je ne pouvais pas spécialement me plaindre.

Ma chère et tendre se leva alors pour me faire un massage des épaules. C’était bon et relaxant, mais les quelques baisers qu’elle me fit dans le cou ne m’aidaient pas spécialement à me détendre. Elle se pencha alors pour m’embrasser, mais au dernier moment, c’est un sushi qu’elle prit. Humm elle voulait me chauffer. Elle en prit un et me tortura quelques secondes avant de le donner. Alors qu’elle m’avoua avoir eu chaud en me voyant entré, elle constata que c’était réciproque.

Le repas fut excellent et tous ce qu’elle avait commandé étaient réellement exquis. Mais mes pensées ne pouvaient s’empêché de penser à Mélinda dans cette tenue, dans des positions un peu plus érotiques. Alors que nous approchions du dessert, je remarquai que ces joues s’empourpraient de plus en plus. Est-ce que ces pensées n’étaient pas des plus chastes elle non plus ?

« Je trouve que ce dessert était un peu simple, est-ce que tu aurais prévus autre chose en plus ? »

Ma phrase était pleine de sous-entendus. Elle ne répondit pas sur le moment et continua de se perdre dans mon regard. Ces yeux étaient réellement magnifiques. Le repas terminé, je me levais et m’approcha d’elle. Mes lèvres étaient proches des siennes, mais elles n’entrèrent pas en contact. Ce qui semblait contrarier ma belle. Je mis mes mains proches de ces hanches, mais ne la touchait pas.

« C’est dommage que tu es déjà pris un bain, car j’aurai bien passé un peu de temps avec toi dans l’eau. Mais bon, la soirée n’est pas encore terminée. Peut-être la terminerions-nous dans l’eau. »




Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Salon International de la Matrice (x) (pv)
Revenir en haut Aller en bas

Le Salon International de la Matrice (x) (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Sujets similaires

-
» Les Capois en rebellion pour leur aéroport international
» Tutelle ou tuteur international ?
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Sak caraibean international highway ?
» Le salon du chocolat à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One-shot :: IRL :: IRL-