Partagez|

Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Lun 2 Jan - 20:25
- Putain encore bloquer... Toujours personne pour me libérer...

Il y avait quelques mois, j'avais été bannie du MMO pour avoir abusé... Je m'explique, j'avais pour habitude de pexer sur le compte des autres donc en tuant et volant les autres joueurs. Ceux-ci se sont liguer contre moi, j'étais pourchasser et figée dans un sort de glace jusqu'à ce que quelqu'un me libère. Ayant aucun ami, j'attendais toujours un valeur chevalier pour me délivrer. Cette pratique était admisse par la communauté pour les joueurs renégats donc qui faisait comme pexer sur le dos des autres donc.

Avant d'être rejeter complétement du jeu celui-ci nous donnait la possibilité de laisser un message pour celui qui viendrait nous secourir. J'en avais profité pour le faire de façon Rôleplay.


"Bonjour, comme vous le voyez, j'ai pris la décision d'hiberner pour plusieurs années /siècles tout dépendra de mon réveillera. Avant de prendre cette décision, vous devez savoir des choses sur moi.

Ma naissance est un grand mystère, je ne sais rien de ma génitrice. J'étais élevée par une sorcière, elle m'a caché jusqu'à mon adolescente dans une grotte non loin de sa ferme. C'était son entrepôt de sorcellerie. Je suppose qu'elle espérait m'utiliser comme esclave et comme fourniture de rituel. Il faut savoir que les Mages de toutes races aimaient particulièrement nos organes et notre sang considérer comme extrêmement puissant, qu'ils les utilisaient dans leurs potions. Les mortels avaient une autre vision de nous, il nous pourchassait pour notre valeur financière ou par peur qu'on ne vient les dévorer. Néanmoins, ma mère d'adoption a été très gentille avec moi, elle m'a bien éduqué et bien nourrit.  Hélas, à l'adolescence, mon instinct animal s'est éveillé, la soif, la faim de l'humain m'a poussé a brisé mes chaînes. A commencer la traque !

Je me rappelle encore de cette nuit-là, un groupe de voyageur dormait dans leur camp en pleine forêt. Je les avais sentis de loin, mes sens étaient tel celui d'un félin en chasse. Je bondis sur le 1er homme endormi et le dévora, arrachant sa chaire et me délectant de ses organes. Son sang chaud sur ma peau, le goût terreux de ses organes sanguinolent, me font encore frissonner de plaisir. J'ai réalisé à ce moment-là que plus je me nourrissant d'humain plus mon corps changeait.  C'est étrange à expliquer. A la base, je suis une démone de Felidera. Ce qui veut dire que nous avons le poile soyeux, de longue griffes, une queue  et des yeux de chat. Je porte également une paire de corne et des pouvoirs magiques, c'est ce qui me différencie des métamorphes et autres férals. Notre corps entier est baigné de magie, c'est ce qui plaît tant à nos ennemis. Mais lorsque nous buvons ou ingérons de la chair humaine, notre physique devient plus humain : « tu deviendras ce que tu manges ». Nous nous adaptons à notre proie, c'est un avantage car quand on mange un orc, notre musculature se développe et on devient plus fort. Heureusement ou hélas, ce n'est pas permanente, cela dur que le temps de la digestion, qui est, dans notre cas, assez lente. Dans ce cas-là, j’étais devenu plus humaine, ma fourrure était devenu une peau cannelle, mes griffes et ma queue avaient disparus, seul mes cornes persistaient.  

Enfin bref, je me rouai sur les autres hommes… Ce fut au tour du dernier, un homme d’une trentaine d’année. On voyait à son visage qu’il avait déjà  vu bien des aventures, son visage était marqué par les dangers qu’il avait affrontés. A la différence des autres, il n’avait pas peur, il me regardait avec un regard de défit, une lueur de prédateur. Je n’avais jamais vu un tel regard. Mon corps était couvert de sang et les vêtements que je portais, étaient en lambeau. Je n’étais qu’un animal déguisé en femme. Je lui sautai dessus comme je l’avais fait avec ces confères. Mais il ne fuit pas, il ne supplia pas, il resta allonger raide prêt à s’offrir à la mort. Ces yeux me paralysèrent, pourquoi devrais-je me manger ? Je l’embrassai. Je ne sais toujours pas pourquoi, je lui offris mon corps. Je découvris alors qu’un homme, un simple mortel, pouvait être une bête, et contenter une soif que je croyais alors insatiable. Avant le lever du jour, je partis le laissant nu dans les bois, endormi près des corps déchiqueté de ses compagnons.

Lorsque je rentrai chez  moi, je fus sévèrement punie. Je restai emprisonnée encore plusieurs semaines avant que la faim ne revienne mais cette fois-ci, ce fut « ma mère » qui fut la victime. Elle avait été trop loin ce jour-là avec moi. J’en avais assez de ces chaines et de ces coups. Je n’étais pas un animal. J’étais un être intelligent.  

La suite, ne vous servira pas pour savoir ce que vous devez faire de moi. Après plusieurs années aérer, a tué et à être pourchassée, je pris la décision d’hiberner dans un sommeil magique.

A vous de me libérer ou pas."  




Mon personnage était donc dans son glaçon, qui était située dans la grotte près de la forêt et de la ferme. Donc celle où j'avais grandis.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Lun 2 Jan - 21:29
Aujourd’hui nous étions samedi, c’était le jour ou Ionisa sortait pour rejoindre ces amis afin de parler de sujets de fille, j’imagine, et ou le roster de la guilde faisait une soirée raid rétro sur Starcraft Ghost. Et généralement, il s’agissait aussi du jour ou moi je profitai d’un peu de roleplay. Ce soir n’allait pas déroger à la règle, après un bon repas à base de cryo-pizza biologique, je me mis à l’aise dans une tenue un peu plus décontractée et je m’installai dans mon module de jeu, je plaçai le casque sur les yeux et j’annonçai comme toujours.

« Jouer. »

La connexion à la matrice se fit directement et instantanément, ce ne fut plus mon corps que je contrôlais, mais un avatar. Là où mes muscles auraient voulu faire un mouvement, ce fut cet assemblage de pixel qui le faisait. Si je voulais me déplacer, il suffisait que j’ordonne à mon corps d’aller dans la direction de mon choix. Je me dirigeai virtuellement vers World of Terahammer, le jeu de rôle MMOVR du moment dans un univers médiéval fantastique. J’avais bien envie de faire du bon vieux rpg à l’ancienne et j’avais dessus trois personnages hauts-level, dont deux qui étaient à jour dans les raids et événements du end game. Les modes hardcore de la tour de Naxalax et des marais de l’éternelle agonie n’avaient plus aucun secret pour moi, je faisais quand même partie de la guilde numéro 22 mondiale dans l’avancée PVE.

Je regardais la liste de mes personnages et après quelques instants d’hésitation mon choix se porta naturellement sur mon paladin. Il était celui avec l’histoire la plus avancée et celui qui avait le plus de contact dans le milieu du jeu de rôle. De plus, son physique et son charisme faisaient un atout tout trouvé si je voulais avoir une relation un peu plus qu’amicale pour la soirée.

« Connexion Lloyd. »


LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

Je me retrouvai dans les plaines de Tanalis, un coin de verdure pas trop mal, une forêt assez dense et surtout la capitale neutre de Shandala proche. J’avais déconnecté mon paladin il y a trois jours ici après une chasse au lycanthrope plutôt fructueuse. J’avais encore sur moi les peaux et butins que je devais revendre, il fallait donc que j’aille à l’hôtel des ventes de Shandala. J’invoquai ma monture, un magnifique destrier en armure et commençait à me mettre en route pour la ville proche. Il y avait longtemps que je n’avais pas fait une balade dans l’environnement avec comme seul objectif de profiter de la modélisation des lieux, ce que j’appréciais encore faire de temps en temps. Je profitai donc de prendre un chemin inhabituel et commençait à me balader proche des fermes. Je me souvenais de la phase de pex de ce coin. Des quêtes assez sommaires qui étaient principalement là pour nous faire prendre du niveau rapidement, sans trop de prises de tête. Il y avait un peu plus loin une grotte plutôt tranquille qui contenait de mémoire un minerai pas trop rare, mais qui se revendait plutôt bien à l’hôtel des ventes, le prix augmentait simplement par la fainéantise des joueurs à ne pas venir dans des zones de bas niveau. Je me dirigeai vers cet endroit quand dans l’entrée de la grotte, je remarquai une personne prise dans la glace. Généralement, cela était dû à un sort d’emprisonnement glacé de groupe, une punition pour les farmeurs, les tricheurs ou les playkilleurs. Une bonne idée en somme, mais je n’aurai pas voulu en être la cible. Par curiosité, j’allais lire le message sur le glaçon qui devait sûrement être un truc du style « Je ne le referai plus promis. » ou bien « Pitié sortais moi de là. », soit des banalités qui allait me conforter dans l’idée de passer mon chemin. Eh bien non, ce n’était absolument pas ça. Il s’agissait d’un avatar féminin qui laissait libre cours à une explication roleplay. Ce n’était pas une mauvaise idée, bien au contraire, c’était même plutôt plaisant de lire ça. Texte bien écrit, une explication pas trop mauvaise. Et vu que j’étais d’humeur à faire du roleplay, je sélectionnai le glaçon et commençait à lancer la libération. L’icône au-dessus de l’avatar laissait penser que le joueur qui contrôlait cette voleuse était connecté. Nous verrons bien s’il tiendra sa promesse d’une bonne ambiance roleplay ou pas. Lorsque le glaçon était entièrement fondu et que le personnage était libéré, je déclarais en discussion ouverte.

« Salutation noble demoiselle. Je suis le chevalier de l’ordre de la lumière Lloyd Coeurébéne, fils de Syltan Coeurébéne et combattant de la ligue de l’hydre. Par la lame sainte qui guide mon bras et par l’armure sacrée qui me protège, je vous libère de vos entraves et ordonne que la justice qui vous a tenue prisonnière soit levée. Veuillez déclarer vos noms, prénoms, fonctions et lignages que je note dans les registres de la ville proche que je suis celui qui vous a libéré en ce jour. »

Je pense sincèrement qu’avec une introduction comme ça, je montrais clairement que je n’étais pas un noob dans l’art des beaux mots. Dans ces conditions, soit le joueur prenait peur de ne pas être à la hauteur et il se barrait, soit il allait relever le défi et tenter de me tenir tête et être à la hauteur de ce que je proposais comme échange.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Lun 2 Jan - 22:10
J’étais sur le point de me connecté avec un autre personnage, lorsqu’une sonnette retentit dans mon casque « Syméris débloquée »

- Yes. M’esclamai-je


Je me connecta directement à mon personnage et vis alors un homme, au vue de son armure, cela devait être un paladin. Mon avatar était encore bloqué dans la glace. Je pouvais voir ce joueur exécuter le sort de libération. Je pouvais ni entendre, ni bouger, c’était assez désagréable comme sensation. Lorsque cela fut terminé, une chaleur intense parcouru mon corps, comme si j’avais froid. L’homme commença alors son discours, je l’entendais comme dans un étau. C’était comme-ci mes sens étaient encore en hibernation.

- Oh là, calmez-vous. Dis-je dans un rugissement

Ma voix résonnait dans ma tête, une beuverie ce n’était rien à côté de cela.

- Oh oh… Dis-je en titubant.

Je me rattrapai aux parois de la grotte. J’essaie de reprendre mon souffle et mon centre de gravité. Je secouai la tête pour me reprendre.

Je m’observai mon corps dans le reflet des morceaux de glace. Je n’avais pas changé, mes yeux étaient jaune-vert, tel ceux d’un félin. Ma queue se balançait pour retrouver un équilibre. Mes ongles ou plutôt mes griffes était planté dans la roche. Et mes longs cheveux blancs ne maquaient presque pas mes cornes noires. Mes vêtements étaient ceux qu’une chamane, très dévêtue, un simple soutif et une jupe de voilage.

- Merci… Je ne voudrais pas être grossière mais vous êtes conscient de votre erreur ?
- Libère une Felidera endormie depuis plusieurs siècles, vous ne pensez pas qu’elle pourrait avoir faim !
Vis-je remarquer

Mes yeux brillaient d’une lueur féroce. Syméris était mon personnage rôleplay par excellence. Je la jouais sauvage et cruelle, j’avais pexé ainsi jusqu’au niveau max de l’époque, je n’allais pas changer surtout qu’un niveau 100. Cela me donnerait les petits niveaux qu’il me manque. Le jeu était dur mais en playKilleur, il était beaucoup plus, c’était un mode hardcord. Il fallait y aller avec prudence, car il pouvait facilement me défoncer, je ne connaissais pas ces capacités, après tout.

Je m’approchai de lui d’un pas léger et gracieux.

- Puis-je connaitre la raison de votre inconscience ? Dis-je d’une voix langoureuse.

Je mis une main sur son torse en lui faisant les yeux doux. Il avait un de ces parfums, un vrai bonhomme. En général, le jeu essaie de simuler l’odeur réelle du joueur quand celui-ci avait les capteurs adéquats. Ce n’était certainement pas un adolescent qui se parfumait ainsi. Tout ceci réveilla en mois, des désirs de femmes célibataires.

- Quelle mal polie, je fais. Syméris Nihasa, de la race des Felidera et de l’ordre… Cela ne vous regarde de pas. Je préfère être une femme pleine de secret. Quand pensez-vous cela est plus excitant. Dis-je d’un murmure à son oreille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Lun 2 Jan - 22:45

LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

« Oh là, calmez-vous ».

Mouais, ça ne commençait pas si bien que ça. Si déjà, cette simple introduction était suffisante pour la déranger, je me demandais ce que ça allait être ensuite. À première vue, elle semblait être en proie au mal de libération, n’ayant jamais connu ça, je ne pourrais pas dire si c’était réellement déroutant. Elle devait y être depuis longtemps pour ne pas supporter à ce point le retour à la réalité. En tout cas au vu du personnage et des vêtements, on imaginait bien derrière l’avatar un homme. Bon il est vrai que de temps en temps, je m’amusais à faire des personnages féminins, mais je leur donnais un peu plus de charisme et de personnalité que cette personnification de la pétasse démoniaque.

« Merci… Je ne voudrais pas être grossière, mais vous êtes conscient de votre erreur ? Libère une Felidera endormie depuis plusieurs siècles, vous ne pensez pas qu’elle pourrait avoir faim ! Puis-je connaitre la raison de votre inconscience ? »

« Ma chère demoiselle, je pars du principe que tout le monde a la possibilité d’avoir une seconde chance et que la lumière elle-même peut faire changer le cœur le plus vil du plus exécrable des démons. Je pense donc que vous avez la possibilité de rejoindre un rang bien plus juste, plus équitable et plus honorable que celui de la rapine. »

Suite à cette phrase, je demandais mentalement la commande qui permettait d’équiper l’arme prioritaire. Une grande épée bâtarde à deux mains à la lame d’argent se matérialisa entre mes mains. Plusieurs runes étaient gravées dessus afin de renforcer la solidité de mon personnage et augmenter considérablement mes points de vies. Eh oui, mon rôle dans les raids était de prendre les claques et c’était assez pratique pour le PVP aussi, vu que beaucoup de playkilleurs jouaient sur une mort rapide de l’adversaire.

« Ma chère demoiselle, si vous pensez que j’ai fait l’erreur de vous donner une seconde chance, je peux tout aussi bien renvoyer votre âme dans le néant qui vous a vue naitre. »

Elle mit alors la main sur mon armure et me parla d’une voix bien plus douce et envoutante.

« Quelle mal polie, je fais. Syméris Nihasa, de la race des Felidera et de l’ordre… Cela ne vous regarde de pas. Je préfère être une femme pleine de secrets. Qu’en pensez-vous cela est plus excitant. »

Je lui fis un sourire, mais garda quand même ma main sur mon arme, je savais que la stratégie d’une attaque contre un ennemi qui n’est pas sur ces gardes était répandue chez ceux qui pratiquait le PK. Afin de lui montrer que je n’étais pas un inconscient, j’activais le sort « la bénédiction des rois », ainsi ma vie et ma régénération de pv augmentaient considérablement.

« Je ne doute pas que le secret est un élément important dans votre stratégie, dame Syméris. Mais pour ma part, je place le mensonge, le secret et la trahison dans le même panier. L’honneur ne donne pas d’importance à ces principes et ma sainte main, ne peux pas se permettre de laisser place au hasard. Vous ne m’avez toujours pas répondu, dois-je prendre vos paroles comme un message d’erreur par rapport à l’acte qui vous a libéré de votre prison ? »

Profitant qu’elle était proche de moi, je cliquais sur son avatar et regardé un peu les informations que je pouvais avoir d’elle. J’avais peut-être effectivement fait l’erreur de relâcher un personnage dangereux.

« Ma chère demoiselle, sachez que votre langue aussi perfide ou aussi sensuelle soit elle ne pourra me dévier du droit chemin qui est le mien. La sainte église de l’ordre de la lumière apprend à ces chevaliers à être les piliers inflexibles de sa force sur nos terres. Ni les démons, ni les liches, ni les succubes ne peuvent nous faire flancher. Alors je vous ordonne sur-le-champ de me donner les informations dont j’ai demandé les détails plus tôt, ou bien vous regretterez que ce soit moi qui vous ai libéré de votre prison. Je veux vos fonctions et lignages. Ainsi que la raison qui a vous a rendu ainsi enchainée à ce froid. Sur le champ. »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Lun 2 Jan - 23:15
Ce joueurs était un vrai roliste, on envoyait rarement. Cela amenait un peu de fraicheur dans cet univers de pexer et de solitude dans mon cas.

Notre cher paladin avait essayé d’avoir des informations sur ma personne mais il fut bien déçu car grâce à un glitch code, ne pouvait être détectée. Il n’avait aucune information sur moi juste le prénom de cet avatar. Ce code était très utilisé par les joueurs comme moi.

Le fait qu’il s’entête à savoir m’amusait énormément. Je souris d’un air narquois.

- Aucun homme n’est intouchable. En tout cas, tout ce que j’ai croisé, ont cédé qu’une manière ou d’une autre.

- Sachez que je ne fais partie d’aucune guilde. Dis-je ce qui était logique puisque dans ce cas le glitch code ne fonctionnerais plus, j’aurais été répertoriée pour mon ordre.  
- Mais je vous laisse devinez si vous voulez. Comme vous le voyez je n’ai pas besoin d’une solide armure comme vous !
Dis-je en dansant autour de lui comme une gitane.
- Votre arme ne vous sera d’aucune utilité. Et ce n’est pas votre sort de lumière qui me fait peur. Lui répondis-je en touchant son arme

Je souris et je passai à l’action. Son arme s’enfonça dans le sol, je fis vaciller le paladin qui tomba sur le dos. Je bondis sur lui, à califourchon, toutes griffes dehors. Son épée était toujours droite plantée dans le sol à quelques centimètres de lui, juste trop loin pour l’attraper.

Je n’avais pas eu besoin d’utiliser la force physique pour arriver à ce résultat. Un simple sort d’enracinement et un de tremblement, avait suffi à mettre le paladin à mes pieds.

- Alors Monsieur le Paladin, toujours aussi sur de vous ? Lui dis-je en approchant ma bouche de son oreille. Vous avez une jugulaire très intéressante, je sens votre cœur battre et sang circulé, il me suffirait de vous mordre pour me délecter de votre vie. Susurrais-je

Pendant ce temps, ma queue parcourait le corps du paladin à la recherche de sa bourse. Le Kill c’est bien mais l’argent, c’est pas mal non plus. Dans ce jeu, les talents raciaux et innés permettaient de faire des personnages très différents. Moi, j’avais pris des dons pour le larcin lors que ce n’est pas dans les prérequis de ma classe.

- Alors vous avez deviné mon cher ami ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 10:31

LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

« Aucun homme n’est intouchable. En tout cas, tout ce que j’ai croisé, ont cédé qu’une manière ou d’une autre. »

« Si vous n’êtes tombé que sur des faibles ou des sots, ceci est leur problème, non le mien. Mon cœur est pur et mon esprit inflexible grâce à la sainte lumière. »

« Sachez que je ne fais partie d’aucune guilde. Mais je vous laisse devinez si vous voulez. Comme vous le voyez je n’ai pas besoin d’une solide armure comme vous ! Votre arme ne vous sera d’aucune utilité. Et ce n’est pas votre sort de lumière qui me fait peur. »

Elle mit alors la main sur mon arme. Elle voulait me défier et ça commençait à devenir excitant comme situation. Je brandis alors mon épée bâtarde et au moment de l’abattre sur ce personnage des racines l’enfoncèrent dans le sol. La terre autour de moi trembla et me fit tomber par terre, mon adversaire sauta alors sur moi toutes griffes dehors. Okay, elle avait préparé ces attaques pour me mettre au sol. Mais elle ne s’attendait pas à ce qu’elle allait prendre.

« Alors Monsieur le Paladin, toujours aussi sur de vous ? Vous avez une jugulaire très intéressante, je sens votre cœur battre et sang circulé, il me suffirait de vous mordre pour me délecter de votre vie. Alors vous avez deviné mon cher ami ? »

Elle était occupée à me parler, à me narguer. Elle fouillait aussi mon avatar afin de trouver de l’équipement ou de l’or à me voler. Je savais que même si elle avait beaucoup de dons et un haut level, elle ne pouvait rien faire temps que je n’étais pas KO. Elle devait donc me faire descendre ma vie à zéro. J’activé mentalement mon sort de bond. Théoriquement, je l’utilisais pour sauter sur un ennemi et gagner de l’aggro, mais là, il allait surtout s’agir de prendre un peu de distance. Je visais donc l’endroit à côté de mon épée. Le saut la fit tomber de moi et rester à l’endroit où je me trouvais peu de temps avant. Elle allait sûrement penser que je voulais récupérer mon arme, mais à la place j’activé mon second sort qui était une charge, cette attaque ne s’arrêtait que si je touché un obstacle non-joueur. Dans ce cas-là, les cibles étaient alors écrasées contre l’obstacle en question. Bien entendu ma cible n’était autre que ce personnage. La distance était quand même assez courte entre nous deux, ce qui fit qu’elle n’eut pas le temps d’esquiver. A la place, je fonçais droit devant moi, cette Felidera dans ma main, je la tenais au niveau de la taille et je trouvais qu’elle avait quand même très bien personnalisé son corps. Le choc contre le mur de la grotte ne fut pas aussi violent que j’aurais cru, à nouveau le manque de distance y était pour quelques choses. Mais c’était suffisant pour descendre un peu sa vie.

« J’ai deviné chère demoiselle, que vous parlez trop, que vous être trop prévisible et que votre vie s’arrête ici. »

Je l’attaquais donc à mains nues, n’ayant plus mon arme. Les dégâts étaient faibles, mais pour ramasser mon arme ou pour équiper mon stuff secondaire, je devais m’arrêter de combattre quelques instants et donc lui laisser une ouverture. Mon but était simplement de tenir assez longtemps pour user sa vie petit à petit. Encore contre le mur, je lui mis un coup de boule et sa tête frappa contre la roche. J’appuyais alors tout mon poids contre son corps, afin de l’empêcher de bouger et de la bloquer contre la paroi de la grotte. J’approchais mon visage du sien.

« Sainte lumière éternelle, pardonnée à ce démon pour les péchés qu’il a commis. Envoyer son âme dans le néant et donner lui le salut. Permettez à son corps de … »


Je ne terminais pas ma phrase, je voyais dans mon interface que ma vie était en train de descendre. Mon adversaire était toujours bloqué entre moi et le mur, mais elle arrivait à m’attaquer sournoisement et en souriant en plus.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 17:35
Notre Paladin avait du cran, il fallait l’avouer. Il ne connaissait pas mon niveau réel à cause du glitsh code. Il prenait quand même les devant en m’attaquant ouvertement et violement. Il n’y allait vraiment pas de main morte. Si mon avatar mourait ce n’était rien, j’allais perdre un niveau et du matériel, c’était l’inconvénient du code.

A première vue, je me laissais faire ou plutôt celui lui, j’étais incapable de faire quoi que ce soit. Mais j’invoquais des plantes toxiques. Leurs racines montèrent le long des parois, une fois à auteur convenable, je les fis fleurir pour que leur fleur jette leur venin sur mon ennemi. Avec son armure et la douleur des coups, il ne fit pas attention à ces micros injections sur sa peau. Le poison faisait son effet. Lors de la création de mon personnage, j’avais murement réfléchi à ses compétences. Chamane Alchimiste Félidéra, je pouvais contrôler les éléments, les poisons et être furtive. C’était donc parfait pour le style de jeu que je jouais. J’étais assez polyvalente en somme, une chose que peu de personnes choisissait lors de la création d’un perso. Boostant a font, une seul compétence : endurance, force, agilité, magie…

- Un souci mon cher ami ?
- Auriez-vous quelques vertiges ou nausée.
Dis-je je savais très bien ce que mes fleurs faisaient, bien sur les effets secondaires étaient différent d’une personne à l’autre, cela dépendait surtout de l’endurance de celle-ci. Au vue de notre ami, il ne devait pas avoir beaucoup d’effet indésirable ou moins grand.

Ma queue était toujours en train de le fouiller pendant que ma victime essaie de comprendre ce qu’il lui arrivait.

- Gaia mère terre, protège et inonde ta fille de sa magie. Que ces plaies se cicatrices pour combattre l’adversité de la mort. Murmurais-je

Une lueur verte parcouru mon corps et fit disparaitre mes plaies. Même avec le glitsh code, on pouvait apercevoir ma barre de vie se remplir. Seule des pourcentages indiquait à mes ennemis ce qu’il m’infligeait ou non. Le paladin avait dû remarquer, que ces gouts n’avaient pas eu beaucoup d’impact sur ma personne et donc que l’on devait être de niveau proche. Une fois soignée, j’utilisa un autre sort.

- Armure de pierre. Criais-je cette fois

Mon corps se transforma en un rien de temps en un golem de pierre, un peu plus grand que notre paladin. Je le frappai en plein visage. Je n’avais pas besoin d’arme pour me battre mais je faisais tout aussi mal qu’un chevalier équiper. Tout en l’assommant de coup, je rugissais, mes plantes continuaient à lui injecter leur poison. Tout cela avait des conséquences, cela consommait beaucoup de magie, j’avais utilisé un ulti très couteux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 20:03

LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

« Un souci mon cher ami ? Auriez-vous quelques vertiges ou nausées ? »

Mon écran était en train de se brouiller, elle m’avait envoyé un poison occultant ou quelques choses du genre. Il fallait avouer que ce combat était plaisant et que mon adversaire était de taille. Il était rare de trouver des perles du jeu de rôle, il était tout autant rare de trouver des personnes qui jouent à merveille leur personnage en PVP. Mais alors les deux à la fois, c’était excellent. Bon par contre, ma barre de vie continuait de descendre et si je ne voulais pas être dépouillé, il fallait que je reprenne le dessus rapidement. Un message apparut alors dans le coin supérieur droit de mon écran.

« Papa, je me mets en route, est-ce qu’il reste de quoi manger à la maison ? »

Je lui répondrai plus tard, je me devais de ne pas perdre. Alors que je cherchais une solution à cette situation, je vis autour de mon ennemi un halo vert qui signifiait qu’elle avait récupéré des points de vies. Mon écran commençait à redevenir normal et les effets du poison avaient disparu. Je pouvais contre-attaquer. Utilisant mon sort de bond, je pris mon épée qui était toujours dans le sol et alors que je voulais charger une nouvelle fois, je vis mon ennemi prendre la forme d’un golem de pierre. De ces points il commença à me taper encore et encore. Par chance j’avais récupéré mon épée et je pouvais enclencher de nouveaux sorts.

« Ma sainte lumière, votre fidèle serviteur a besoin de votre aide pour combattre ce démon. Ordonnez vos pouvoirs autour de moi que je résiste à ces assauts. »

En réalité je venais simplement de lancer un sort de bulle de protection avec une macro pour le petit texte. Ce sort utilisait l’intégralité de ma ressource de vertueux. Je ne pouvais après ces dix secondes d’invulnérabilité ne compter que sur ma ressource de rune. Insensible voulait aussi dire que je ne pouvais pas agir, j’en profiter pour boire trois potions dans mon sac. Les deux premières remontèrent mes points de vies, alors que la seconde me donnait une résistance aux poisons. Il restait trois secondes à mon sort quand le sien prit fin. Je ne jouais pas chaman, mais je savais que sa ressource de mana devait être bas voir complètement à vide. Le joueur en face pouvait voir que ma vie était à fond et que ces poisons ne faisaient plus effet.

La bulle d’insensibilité partie, je sautais au corps à corps contre mon ennemi. J’activais ma première rune, celle de vitesse. Elle donnait un boost sur mes caractéristiques de vitesse d’attaque. Mon épée bâtarde la traversa une fois, deux fois, trois fois et à la quatrième, je la poussais d’un coup de pied afin de l’envoyer contre le mur encore une fois. Mon arme en avant, je fonçais sur elle, mais sa dextérité et son esquive firent que ma lame s’enfonça dans la roche. Étant dos à elle, je vis plusieurs coups descendre ma barre de vie.

« Papa ? Je passe au fast-food ou pas ? »

Retirant mon épée de la paroi, je fis un coup rotatif afin d’attaquer mon ennemi. J’activais alors ma seconde rune, celle de vol de vie, ainsi que la troisième qui augmentait mon score de critique. Plusieurs attaques la touchèrent et alors que sa barre de vie était bien basse je retinsse mon dernier coup pour la prendre à la gorge et la lever du sol.

« Chère demoiselle. Avez-vous un dernier mot avant de rejoindre le néant ? »

« Papa ? Répond, je prends un truc à manger ou pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 20:32
Le bougre, il était sacrément doué. Il utilisait des runes, peut-être un caligraphe ou un enchanteur en plus être paladin. Bon, moi je boostais mes sorts avec des potions, on ne pouvait pas lui en vouloir.

Je prenais cher, une fois que mon sort de pierre ne fut plus actif. Car bien sûr, j’avais consommé tout mon mana avec cette ulti et mon sort de soin. J’avais plus qu’à utiliser mes compétences raciales et innées. Mais il ne me donna pas l’occasion de faire quoi que ce soit. Finalement, je n’ai pas si mal dans mon bloc de glace.

Lorsqu’il me demanda mes dernières volontés. Je répondis

- Ce fut un plaisir d’être libérée par un combattant tel que vous. Dommage que l’on doit déjà se dire adieux.
- Je n’aurais qu’une requête, un baiser. J’étais emprisonnée durant des siècles dans la glace, cela fait si longue temps que je n’ai goutée à un homme. Lui dis-je avec un regard plein de résolution et de fatalité.

J’avais bien une idée derrière la tête. Mon personnage ne mourrait pas réellement, devenait juste injouable pendant quelques heures en combat PVP hors champs de bataille. En PVE, des esprits ou des joueurs venaient ressuscités les gens, ce qui n’était pas toujours gratuits.

Si le preux chevalier n’acceptait pas demande en tant de Felidera, j’avais pris la compétence, soin par la chair. Il me suffirait donc de le mordre les lèvres ou la langue pour avoir un regain de vie et de mana. La race à laquelle, j’appartenais était rarement jouée car elle n’était disponible que pour les joueurs bêtas ou les joueurs premium du lancement. Ce qui était mon cas. Il avait supprimé cette race qui est trop cheaté en pvp. Mais avec les années, la donne avait changé mais il n’avait réouvert l’accès à la race pour la cause. Ce qui faisait que j’étais à présent du même niveau qu’un autre personnage avec un petit plus, si on savait utiliser.

Je pris un air dramatique, une pause désirable pour améliorer mes chances.

- Je vous en prie, vous ne pouvez pas refusé à une femme… au plus brave de vos adversaires.

Même j’allais le mordre, je ferais avec classe et panache. Il se rappellerait long temps de ce baiser et de cette aventure. « Rappelez-vous de Syméris » lui susurrerais-je à l’oreille. Une fois, mon énergie récupérée, je me soignerais avec mes pouvoirs de chamane et peut-être partirais-je en lieu sûr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 21:17

LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

« Papa tu es chiant. Ça ne te coute rien de me répondre en plus. Ce n’est pas comme si tu étais avec une fille. »

« Ce fut un plaisir d’être libérée par un combattant tel que vous. Dommage que l’on doit déjà se dire adieux. Je n’aurais qu’une requête, un baiser. J’étais emprisonnée durant des siècles dans la glace, cela fait si longtemps que je n’ai goutée à un homme. »

Et moi ça faisait des années que je n’avais pas embrassé quelqu’un. Il m’arrivait bien d’aller sur des endroits de la matrice un peu érotique et grâce à la technologie de la matrice, je pouvais ressentir tout ce que je voulais. Mais, en jeu, je n’avais jamais eu cette requête. Et là, dans ma tête j’eus deux pensées. La première fut de me dire que c’était peut-être un homme de l’autre côté et que c’était juste un jeu pour reprendre le dessus dans ce combat. L’autre fut de me dire que je n’avais jamais baisé dans un jeu vidéo. Je sais que c’est possible, la matrice permet de transmettre toutes les émotions que l’on voulait, je savais aussi que les organes sexuels étaient présents sur nos personnages. Non, non, non, et non arrête de penser à ça, tu es dans le roleplay et tu n’as aucune raison d’accepter sa demande. Aucune raison.

«Je vous en prie, vous ne pouvez pas refusé à une femme… au plus brave de vos adversaires. »

Je levé mon épée au-dessus de sa tête. Je savais que ce n’était que roleplay, elle allait bien revenir dans peu de temps à son corps et continuer sa vie.

« Moi Lloyd Cœurébéne, pas les responsabilités que me donne mon rang, par la sainte force des chevaliers de l'ordre de la lumière, je vous condamne à mort et accepte votre dernière requête. »

Je la reposai au sol, m’approchait d’elle et l’embrassa fougueusement. Je sentais un peu mieux son odeur, et au vu du baiser qu’elle me rendait, je savais presque instinctivement que j’avais bien à faire à une femme. La liberté des mœurs dans la matrice était chose courante, mais savoir qu’une femme voulait un baisé, fit monté en moi plusieurs idées qui n’étaient ni très saintes, ni très propres pour un paladin. J’avançais alors de quelques pas et la plaque contre le mur de la grotte tout en continuant à l’embrasser. Lorsque j’arrêtais, je me sentais un peu étrange, bizarre, nerveux et surtout excité.

« Désoler de cet emportement chère demoiselle. Je ne voulais pas paraitre trop rustre, mais je voulais que votre dernier baisé soit à la hauteur de ma réputation. Avez-vous quelques choses d’autres à dire avant que je ne vous exécute ? »

« Papa, je suis chez le Japonais, tu veux des sushis ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 22:15
Le paladin accepta ma derrière requête mais quelle délice. Il était plus qu’à la hauteur de mes espérances. Un beau baiser, je n’en avais pas vécu beaucoup dans ma vie.

- Waou. Laissais-je échapper. Vous avez de l’expérience.
Je réalisai mon erreur. Oh désolé, ce n’est pas… J’étais vraiment déroutée par ce baiser, un tel point que j’en avais oublié de le mordre. J’avais bien déjà vécu des expériences érotiques dans les jeux vidéo, cela m’arrivait assez souvent avec ce personnage justement. Même des hommes dans d’autres jeux.

- Temps mort ? Pensais-je. Était une phrase couramment utilisé en rôleplay pour se concerter hors-jeu, prévoir une stratégie, un événement… J’avais toujours trouvé que cela couper le charme de l’aléatoire, de la spontanéité.
Et puis tempi, je ne dis rien et je me rapprochai de lui, d’un pas désirant, sensuel.
- J’avais à l’esprit de vous sucer le sang pour me régénère mais votre baiser ma fait oublier cette idée. Lui susurrais-je à l’oreille. J’espère que vous vous souviendrez de Syméris, chamane de Gaia.

Je l’embrassai langoureusement en frottant mon corps au siens. Ma queue parcourait me moindre partie de son anatomie passant même sous le métal. On pouvait lire mon excitation dans mon regard et sur mon corps.

Avec ces petits intermèdes, j’avais récupéré du mana, ce qui me permettait de faire des sorts. J’étais devenu une pro des sorts du jeu détournée à d’autres usages. Des racines de végétations lui pris les poignaient et le plaqua à la roche. Il y avait dans mon regard un feu ardent du prédateur.

- Avez-vous peur de perdre votre or ? Ou votre armure ?
Lui dis-je à l’oreille d’une voix salve.

Ma tenue laissait tout paraitre, il avait une vue imprenable depuis le début sur mon corps. Je n’avais donc pas à retirer d’armure visuelle pour ma part, tout était caché dans mon inventaire. Je me permis de sentir d’avantage son odeur, un odeur musquée et d’eau de Cologne. J’avais pour habitude de ne pas fricoté avec des adolescents boutonneux. Je prenais donc le temps de découvrir qui étaient en face de moi. Et dans ce cas-ci, je supposais que cela devait un homme mûr ou un jeune homme de mon âge. Pour ma part, je sentais l’exotisme : la coco, la papaye… Le jeu simulait très bien les odeurs, elle était de base, beaucoup de joueur oubliait de la retirer. Ce qui faisait qu’on savait +/- reconnaitre qui était derrière en personnage. Je crois me rappeler que c’était justement essayer de détecter qui était derrière l’avatar. Mais puisque beaucoup ne se soucie pas du roleplay, cela a été vite oublié par une majorité de joueurs. Heureusement cette odorama est très subtile faut être très proche de la personne, telle qu’on l’était pour le moment.

J’attendais une réponse de mon interlocuteur immobilisé par quelques lianes fragiles pour un homme tel que lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mar 3 Jan - 22:35

LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

« Papa ? Des sushis ? Oui ? Non ? Tu saoules de pas répondre. »

« Waou. Vous avez de l’expérience. Oh désolé, ce n’est pas… J’avais à l’esprit de vous sucer le sang pour me régénère mais votre baiser ma fait oublier cette idée. J’espère que vous vous souviendrez de Syméris, chamane de Gaia. »

Au début, elle semblait hésitante dans ce qu’elle voulait répondre. Ce baisé lui aurait-elle plu ? Est-ce qu’elle était excitée par ce qu’il se passait elle aussi ? Je sentais tout mon corps se raidir, alors que dans ma tête j’avais déjà l’idée de la prendre sauvagement contre ces rochers. Elle m’embrassa alors de nouveau, se frottant à mon armure. Elle était réellement très belle, elle avait un corps très bien modélisé. C’est alors que des lianes arrivèrent, me prirent par les poignées et me plaquèrent contre la roche. Une dominante ? Oh, ça m’excitai encore plus.

« Avez-vous peur de perdre votre or ? Ou votre armure ? »

« Je n’ai peur de rien très chère. Ni de perdre mon or, ni mon armure, ni de faire jouir une démone. »

Je savais que le sexe dans les MMO était très réglementé, interdiction de le faire en public, ou dans des lieux susceptibles d’être vu par d’autres. Mais ici, dans cette grotte qui viendra nous voir ? Personne ? Donc peu de chance d’avoir une sanction. Son parfum était exquis en tout cas, elle devait sûrement prendre bien soin de son corps pour se permettre une odeur si délicate. Bah je m’en foutais pas mal de qui était derrière cet avatar, c’était le personnage que j’allais baiser.

« Papa, tu m’inquiètes, pourquoi tu réponds pas ? »

Il fallait bien que je lui réponde, sinon elle allait continuer de me spammer de messages.

« Temps mort très chère, je dois répondre à un message. »

Si je ne voulais pas quitter le jeu, je devais répondre par transmis vocal-écrit, donc Syméris allait entendre ce que j’allais dire. Ce n’était pas grave, elle pourrait bien comprendre que j’avais un enfant.

« Répondre. Dernier message reçu. Ionisa, je suis en raid, on galère sur un boss très très prenant, j’ai déjà mangé, donc prends ce que tu veux et je te remettrais de l’argent sur ton compte. Désolé mais je dois y aller, passe une bonne soirée. Envoyé. »

Je fis un sourire à mon adversaire.

« Nous sommes désormais tout à fait libre de continuer ce que nous faisions très chère. »

Je sélectionnai dans mon inventaire, mon armure, mes vêtements et mes sous-vêtements. Je demandai de tout mettre dans mon sac. Un message apparut m’expliquant que la nudité pouvait être punie par un bannissement des serveurs du jeu. Je répondais que je savais et que j’étais dans un lieu empêchant aux autres joueurs de me voir. Syméris avait désormais l’occasion de me voir nu, et le jeu avait bien fait les choses car le sexe de mon personnage était déjà bien tendu. Je me demandais si la machine prenait aussi ce muscle en compte pour le personnage. En tout cas moi j’étais bien excité, première fois dans un MMOVR et avec un avatar très très plaisant.

Elle s’approcha de moi et continuer de m’embrasser, j’aurai bien voulu lui rendre la pareille mais ces lianes me bloqués contre le mur. Du coup, je me laissais faire et c’était très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mer 4 Jan - 17:16
- Waouw belle modélisation. Pensais-je mais ma pensée fut si forte que cela se transcris dans le jeu.
Après les concepteurs disaient qu’ils n’avaient pas prévu cela dans le jeu, a d’autre quand même. A vue de cette effet corporelle, ils y avaient largement pensé. Car elle était parfaite sous tout point, elle était dans des moyens très correctes. Heureusement, ils n'avait pas abusé, comme pouvait le faire certains joueurs quand ils avaient le choix de leurs mensurations.

- J’espère que votre femme n’est pas trop jalouse. Dis-je après qu’il ait répondu son message.

Cela me gênait un peu de savoir qu’il avait quelqu’un mais à vrai dire, je n’avais jamais été conforté à cette situation car je ne me posais jamais la question.

Je m’approchai de lui, toujours maintenu au mur de la grotte, je l’embrassai fougueusement. Je pouvais presque sentir la sueur de son corps perler sur sa peau de pixel. Quant à ma peau, elle était aussi douce que du velours.

Je remarquai que mon énergie était remontée mais pas de beaucoup. Tout en l’embrassant, je me frotta à lui. Je gémissais de plaisir et mon avatar ronronnait. Je parcourais son coup de baisers, jusqu’à m’arrêter à sa jugulaire, j’enfonçai mes crocs dans sa chaire et suçai son sang. Ce qui me faisait regagner de l’énergie. Après avoir terminé, je l’embrassai toujours dans le coup, le torse, puis reprenant sa bouche. Le jeu n’avait pas transcrit le goût, en tout cas, je n’avais pas la version assez i-tech pour cela, heureusement, je n’étais pas sûr que le sang cela soit si bon que ça.

Je m’écartai de lui. Je passai mon bras comme pour cacher ma poitrine, je simulais de défaire les bretelles de mon haut. A l’aide d’un logiciel de modage et d’une macro, lorsque mes mains faisait cette gestuelle, mon haut disparaissait, c’était prés qu’un stip tease. Je ne fis pas la même chose pour le bas, je préférai retirer juste ma culotte par l’interface et laisser le simple voilage de ma jupe, juste de la suggestion. Je me remis près de lui, je pris son attribut et le plaça pile sous moi, je pris ses lèvres avec gourmandise tout en me frottant à lui. J’ignorais si le jeu, simulait le toucher de la queue de mon avatar car celle-ci devait caresser son bout à chacun de mes mouvements. Personnellement, je n’avais aucune sensation pour cet organe, je pouvais le contrôler en me concentrant mais c’était tout. Je mis mes mains dans ses cheveux.

- Prend mes seins avec ta bouche. Lui ordonnais-je à l’oreille.

Il avait l’air d’apprécier qu’une femme, le domine, j’aimais jouer ce rôle avec ce personnage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mer 4 Jan - 19:51

LLOYD COEUREBENE
<Hydre>
PALADIN DE NIVEAU 100

« Waouw belle modélisation. »

Je ne savais pas si elle parlait de mon sexe et de mon personnage, mais cela me flattait vu que j’avais fait une reconnaissance du corps pour la création. Je n’allais pas lui dire, cela allait passer pour de la vantardise.

« J’espère que votre femme n’est pas trop jalouse. »

« Je suis célibataire, c’est à ma fille que je répondais, elle est sortie avec des amies. »

La joueuse commença alors à m’embrasser et à descendre dans mon cou. La matrice était tellement bien faite que je pouvais sentir tout ce qu’elle me faisait comme si elle était dans mon appartement avec moi à l’instant. Quand elle me mordit, là par contre, je le sentis à peine, le jeu avait prévu de réduire grandement les sensations de douleurs pour éviter que l’on souffre à chaque combat. Après ça, sa bouche était en sang, le mien, enfin en pixel. Et elle taché tout mon corps avec. Elle s’écarta alors pour commencer à se déshabiller enlevant son haut d’une manière bien inédite pour le jeu. Pour le bas, elle se contenta uniquement de ces sous-vêtements. Elle était réellement très belle, une poitrine parfaite qu’on avait envie de lécher pendant des heures. Que j’avais envie de lécher pendant des heures.

Elle mit alors mon sexe juste entre ces jambes et commença à se frotter à moi. Je sentais parfois sa queue qui frôlait le gland de mon personnage est c’était réellement divin comme sensation. Elle me donna alors un ordre que j’accomplis avec plaisir. Je pris en premier son sein droit que j’englobais de mes lèvres. Ma langue passait sur son téton tout dur et je pouvais sentir que son corps appréciait. Sans quitter son corps, je me mis en direction de son sein gauche à qui je rendis les mêmes plaisirs. Elle continuait elle à se frotter à mon sexe et c’était réellement fantastique. Sûrement dû au temps ou à la déconcentration, mais son sort de racine disparu. Je mis alors mes deux mains sur ces fesses et le leva d’un coup. Elle était portée par mes bras et je la déposai délicatement au sol, sur le dos. Je mis alors ma bouche contre son sexe tout en relevant sa jupe de ma tête. Ma langue se fraya un chemin entre son petit bouton de plaisir et son trou. Je fis des va-et-vient entre ces deux endroits, m’arrêtant de temps en temps à chaque extrémité afin de m’attarder quelques secondes dessus. Lorsque son personnage était bien humide, je remontais couvrant de baisé chaque parcelle de son corps. Ma bouche retrouva alors ces tétons et ma langue continua à leur donner du plaisir. Ma main descendit elle entre ces deux jambes et ce fut deux doigts que je pus rentrer en elle facilement. Je ne savais pas si c’était la joueuse ou la modélisation du personnage, mais elle mouiller assez pour que mes doigts entrent sans aucune difficulté. Ma bouche sur ces seins, mes doigts dans son sexe, elle avait tout pour profiter d’un bon moment.[/hide]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Age réel : 28 Féminin


MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin] Mer 4 Jan - 20:34
Cet homme était doué de ces mains et pas que de ces mains. Il savait y faire avec les femmes, je confirmais donc mon hypothèse d’homme mûr surtout qu’il m’avait avoué avoir une fille qui sortait. Il se pouvait même qu’il ait l’âge de mon père. Mais je n’avais vraiment l’occasion d’approfondir la question.

Le jeu transmettait vraiment bien les sensations, mon corps de joueuse était en émoi et en excitation réel. Depuis je vais commencer ces activités-là dans la matrice, j’avais eu me mettre à la page pour satisfaire, réellement, mes excitations. Car il y a des choses que le jeu ne fait pas très bien. Bon, j’avais déjà eu des orgasmes dans certains jeux mais c’était toujours total. J’espère que cette fois-ci cela allait être différent.

Je gémissais tout comme mon avatar.

- Vous avez vite rompu vœux de chasteté mon paladin.
Dis-je dans un soupir langoureux.

La plais que j’avais fait avec mes crocs étaient toujours visible sur son corps d’athlète. Il avait perdu un peu de vie pour remplir la mienne. Il allait avoir besoin d’énergie. Même si cela ne servirait à rien, sauf s’il désirait pimenter le jeu avec des sorts. Une aura verte engloba notre cher paladin, lui redonnant de l’énergie et même un petit boost. Je vis dans son regard qu’il n’avait jamais fait cela dans un tel jeu

- Oui ma magie peut donner du sel à la vie et du sexe. Dis-je

La caverne fut parcourue d’un tapis herbes sauvages et des lianes obscurcis l’entrée. J’avais utilisé un glyphe pour modifier un sort : « zone de protection » normalement cela fait une aura verte mais moi cela donna un effet végétal. L’autre était un piège de liane, celui qui s’en approchera sera pris dans la « toile ». J’avais activé une macro pour les relancer une fois, les incantations terminées.

Le sol était maintenant plus confortable.

- Mieux n’est-ce pas ! Dis-je un susurrement

Je l’embrassais avec envie. Il était plus fort que moi, je n’avais aucune chance de le retourner.

- Je vous garantis une sensation exceptionnelle si vous me permettez d’être sur vous.
Lui murmurais-je à l’oreille en suçant le lobe.  

J’en profitai pour le faire rouler et me mettre sur lui. Je l’embrassai encore prenant sa bouche avec gourmandise, je descendis le long de son corps suçant ses tétons. Je lui fais croire que j’allais jusqu’au bout, je remontai à la limite avec un sourire malicieux. Je le mis en moi, essayant de ne pas le griffer avec mes ongles acérés. Je commençai à remuer mais avant je m’étais assurée avec ma queue virtuel, caressait ses bijoux et le reste de son anatomie à chacun de mes mouvements.

J’étais une experte en jeu mais dans la vraie vie, c’était une amatrice débutante. Je n’avais eu qu’un petit ami, un échec cuisant. Depuis lors, je me contentais de relation virtuelle et cela me convenait.

Je joignis mes mains au sienne, mon front que le sien essayait de pénétrer son regard et découvrir qui était derrière cette amas de pixel. Je vis en lui de la surprise et surtout du désir. C’était tellement bon que mes griffes entrèrent dans le dos de sa main. Ce n’était pas évident de contrôler un avatar qui ne vous ressemble pas.

Je commençais à fatiguer, cela se traduisait par un épuisement et donc un malus qui drainait légèrement mon mana. Un peu comme quand on nage sous l’eau avec l’effet de souffle qui draine neutre vie une fois dépasser la limite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin]
Revenir en haut Aller en bas

Une horreur a délivré ou pas ? [X] [Fin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» L'horreur de la guerre dans la perfidie d'une attaque surprise.
» Horreur [P]
» Le 09 juin... Néron, Louis XIV, Donald et l'horreur absolue
» Horreur Boréale... [Irving, Nora & Crispin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One-shot :: Matrice :: World of Terahammer-